• Juste une ombre

    Juste une ombre

    Juste une ombre de Karine Giebel
    [THRILLER]

     

    Synopsis :

     Tu te croyais forte. Invincible. Installée sur ton piédestal, tu imaginais pouvoir régenter le monde.
    Tu manipules ? Tu deviendras une proie.
    Tu domines ? Tu deviendras une esclave.
    Tu mènes une vie normale, banale, plutôt enviable. Tu as su t'imposer dans ce monde, y trouver ta place.
    Et puis un jour... Un jour, tu te retournes et tu vois une ombre derrière toi. À partir de ce jour-là, elle te poursuit. Sans relâche. Juste une ombre. Sans visage, sans nom, sans mobile déclaré.
    On te suit dans la rue, on ouvre ton courrier, on ferme tes fenêtres. On t'observe jusque dans les moments les plus intimes.
    Les flics te conseillent d'aller consulter un psychiatre.
    Tes amis s'écartent de toi.
    Personne ne te comprend, personne ne peut t'aider.
    Tu es seule. Et l'ombre est toujours là.
    Dans ta vie, dans ton dos. Ou seulement dans ta tête ? Le temps que tu comprennes, il sera peut-être trop tard...

      Mon avis :  

                       L'histoire est géniale, avec une très bonne intrigue, inquiétante à souhait, et un final absolument super. Une fois dans les mains, on ne la lâche plus.
    On sent, lentement, irrémédiablement, le basculement s'effectuer. On assiste à la déchéance de la protagoniste qui sombre peu à peu, soit en riant, soit en tremblant... Comme Chloé, on est perdu : est-elle vraiment suivie ? est-ce seulement la folie qui s'empare d'elle ? On finit par douter comme elle...
    Son dernier acte
    pour fuir l'Ombre est... courageux... désespéré.
    Les petits messages laissés par "l'Ombre" sont délicieusement inquiétants. Il nous intrigue, il nous agace, il nous angoisse, il sait tout !

    Je me suis particulièrement attachée au personnage du policier. Blessé par la perte de sa femme, il semble reprendre espoir... pour être définitivement brisé alors qu'il allait trouver le fin mot de cette histoire d'Ombre...
    Il ressemble à un père avec son stagiaire, et cela m'a fait un gros pincement au cœur quand il y a eu l'accident... J'ai trouvé
    sa culpabilité tristement touchante, ainsi que son envie de parler pour se libérer avec le "p'tit' à travers ses confessions écrites... Qui serviront, ahah !
    "Rira bien qui rira le dernier", "la vengeance est un plat qui se mange froid" voilà comment conclure !

    J'ai vraiment beaucoup aimé que l’œuvre se termine ainsi...

      Attention toutefois, car certains passages sont violents et/ou pervers ! 

    Et vous ? Avez-vous lu ce livre, ou d'autres œuvres du même auteur ?
    Dites-moi tout !

    Retrouvez aussi mon article sur Terminus Elicius de K. Giebel.


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 26 Juillet 2016 à 13:32

    Je l'ai bien aimé également :) mais je n'ai pas eu assez peur par rapport aux autres thrillers que j'ai lu à cause du comportement de l'héroïne :/

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :