• Le Lac des Cygnes, Alice Sola

    Le Lac des Cygnes, Alice Sola

    Auteur : Alice Sola | Genre(s) : Réécriture de conte de fées 
    Nombre de pages approximatif : 240 | Maison d’édition : Magic Mirror, collection FORGOTTEN

     

    Résumé :

          « Lorsque le prince Siegfried s’aventure en forêt ce soir-là, pour oublier les injonctions au mariage qui le pressent et le poids du royaume qui l’incombe, il s’attendait à tout sauf à croiser le chemin tortueux de l’intrigante Odette.

    Fasciné par la demoiselle et ses sœurs, prisonnières d’un antique sortilège, il voit là la quête de son existence et se fait la promesse de leur venir en aide. Mais a-t-il seulement conscience du danger qui rôde dans les bois et des ténèbres qui entourent la princesse ? Osera-t-il se confronter aux démons qui tirent les ficelles de ce jeu malsain, au risque de mettre en péril la vie d’Odette ?

    Autour d’un lac aux eaux teintées par une magie surannée, vont se jouer les destins croisés de Siegfried et d’Odette, des jeune-filles maudites, de Benno Von Sommerstern, le frère d’armes du prince mais aussi de la mystérieuse Odile qui ressemble tant à la princesse ...

    Sous la douce plume d’Alice Sola, redécouvrez la légende qui a inspiré le ballet de Tchaïkovski ! »

    Avis :
          Quelle douceur, dirais-je avant tout, pour reprendre la dernière phrase de ce synopsis !
    Le personnage d'Odette est incroyablement doux, élégant, autant que torturé et déchiré. Sans que cela ne ternisse ou amoindrisse son courage et sa grandeur, elle était sensible, pleine d'espoir, et d'affection pour ses "sœurs" de sang ou de fortune. Je l'ai trouvée très belle. Et les descriptions, toujours en relation avec sa nature de cygne, étaient sublimes. Cela l'esquissait avec la délicatesse et la beauté qui sont les siennes.

    Le personnage du prince m'a moins plu, ou du moins au début car il est déployé au fur et à mesure des Actes de l’œuvre. Qu'il apparaisse presque toujours aux côtés d'Odette permettait de trouver un équilibre avec l'hésitation et la tempérance de la princesse qui contre-balançait sa fougue et sa colère. Ils forment un très beau couple, qui est finalement très complémentaire et lié, surtout au moment des souvenirs partagés.

    L'intrigue est tortueuse et passionnante. C'est une course contre le maléfice, contre le sorcier; contre le temps aussi, car la fête des fiançailles de Siegfried approche; contre cette chouette horrible enfin, qui sème le chaos et la confusion.
    Je ne me souviens pas avoir déjà lu précisément le conte-ballet, mais je le connaissais, ayant vu "Barbie et le Lac des cygnes" étant enfant. Mais de ce que je m'en souvienne, l'histoire est bien là, absolument fidèle. Je ne connaissais en revanche pas du tout la légende qui a inspiré et c'est un plaisir de la découvrir.
    On la retrouve parfaitement dans l’œuvre puis dans l'intrigue, l'emprunt de "Benno" étant aussi remarquable.
    Je salue également les petits clins d’œil, notamment celui pour le conte des "Cygnes sauvages" (Ou "Les frères cygnes") !

    En résumé, une œuvre douce qui rend hommage à ce magnifique conte-ballet !

     

    Et vous ? Avez-vous lu ce livre, ou d'autres œuvres du même auteur ? Ou de la même maison d'édition ? Que pensez-vous de l'idée de reprendre les contes ?
    Dites-moi tout !

    Retrouvez également mon article sur Ronces blanches et roses rouges de Laetitia Armould, toujours de Magic Mirror ~

     

     


    Tags Tags : , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :